Les centres de ski nous tiennent bien informés !

Avec le changement d’heure et l’arrivée progressive du printemps, il semble y avoir une mince lueur d’espoir qu’un jour, nous nous retrouverons en maillot de bain autour d’une piscine profitant d’une belle journée ensoleillée! Mais pour le moment, malheureusement ou heureusement pour certain, l’hiver est toujours bien présent ce qui permet aux adeptes de sport de glisse de profiter d’encore quelques belles journées. Et pour faciliter leur déplacement, plusieurs applications mobiles leur sont proposées!

Une application Androïd

Ski Trail Maps, disponible sur Androïd, est l’une des applications les plus efficaces pour les amateurs de ski. Elle permet entre autres de consulter une foule d’information sur la majorité des montagnes, que ce soit au Canada, aux États-Unis et même en Europe. À l’aide d’un plan de la station de ski, il est possible de sélectionner des pistes afin de visualiser en détail leur état : qualité générale, quantité de neige, fermeture possible, etc. Une version limitée est disponible gratuitement, mais il est également possible de débourser 2 $ afin d’accéder à la version « pro » de l’application.

Application IPhone

IPhone détient lui aussi plusieurs applications répondant aux mêmes besoins. Il y a notamment SkiQC, une application gratuite permettant de s’informer sur les conditions de neige sur plus de 70 stations de ski au Québec. Un de ces avantages est sa facilité d’utilisation et sa possibilité de retenir en mémoire nos montagnes favorites. Cependant, il n’y aucun pas d’élément visuel comme des cartes, ce qui le rend un peu moins convivial.

Évidemment, des dizaines d’applications destinées aux conditions de neige sont disponibles, et ce, quelle que soit la plateforme mobile utilisée. Et cette tendance va en augmentant puisque plusieurs stations de ski tentent et tenteront d’imposer leurs propres applications mobiles dans les prochaines années, comme c’est cas présentement avec le Mont-Tremblant.

Adeptes de sports de glisse, profitez des dernières semaines de ski pour tester ces applications et dites-moi lesquelles vous préférez!

Valérie

Publicités

FanVibe : Suivez la vague, partout, tout le temps

Si vous êtes un grand fan de sports, il vous est sûrement impossible de suivre et d’écouter tous les matchs que vous voudriez. En tant que passionnés, vous aimez probablement discuter de vos équipes favorites, donner votre avis sur les résultats, tenter de prédire les statistiques, et j’en passe. Une des missions de Sport Électronique est de vous faire découvrir des petites douceurs du Web qui vous font vivre votre passion encore plus à fond. Le site FanVibe, et ses applications qui en découlent, et une des découvertes emballantes que j’ai faite.

FanVibe : C’est quoi ?

Lorsque connecté à FanVibe (via un compte standard ou un Facebook Connect), vous pouvez réellement profiter d’une expérience de fan en ligne complète. Que ce soit pour obtenir les scores et nouvelles instantanément sur votre iPhone, pour discuter avec d’autres fans, ou pour tester vos connaissances en prédisant les matchs, FanVibe est simple et agréable à utiliser.

fanvibe

Page d'accueil de FanVibe

Chaque check-in et chaque prédiction, entre autres, vous donne des points dans la classement général des fans de FanVibe. Les meneurs en points à chaque semaine (vous pouvez donc aspirer à la victoire à chaque semaine) sont éligibles pour gagner certains prix, comme des billets de match, des t-shirts, etc. Des badges peuvent aussi être gagnés, un peu comme Foursquare, ce qui permet aux membres de faire partie de tirages aux sort pour d’autres prix. De plus, FanVide un mini-réseau social. En « suivant » des personnes, en ajoutant des amis et en invitant de nouveaux participants, les points s’accumulent.

FanVibe développe aussi des applications afin de rendre plus accessible le concept. Par exemple, la page Facebook de la NBA possède sa propre application FanVibe et encourage donc les fans à utiliser la plateforme pour dialoguer entre eux, et bref pour générer du contenu autour des parties et des équipes de la NBA. Décidément, la NBA est vraiment la ligue professionnelle la plus connectée sur les réseaux sociaux. Ses 7,5 millions de fans le confirment…

Onglet NBA Turnstile de la page FB de la NBA

Mon verdict

Bien que le concept soit très intéressant, et surtout amusant, je doute que « la masse » s’y attarde rapidement. Il me semble que FanVibe soit destiné à un public restreint de fans intenses, des passionnés de sport, pour qui cela fait partie du quotidien. C’est normal me direz-vous, et je ne connais pas les ambitions des fondateurs.  Mais selon moi, grâce à Facebook, Twitter, etc., les gens sont déjà rapidement aux courants des nouvelles sportives, et peuvent directement en parler avec leurs amis. Pas besoin d’un autre réseau dans lequel s’investir pour nourrir leur passion. 513 check-ins hier pour la partie entre les Lakers et les Hawks (NBA), c’est minuscule, de mon point de vue, comparé à tout le contenu qui a dû être généré sur les sites plus populaires.

Bref, FanVibe est un petit joujou, « trippant » pour ceux qui mangent du sport à longueur de journée. J’essayerai sûrement l’application iPhone lorsque j’aurai mon téléphone vendredi (Yes !) Cela dit, ça reste pour moi un outil amusant, mais pratique et utile comme Facebook ou Twitter, non.

Qu’en pensez-vous ? Pensez-vous que ce genre de réseaux est voué à survivre ?

Bonne journée !

Alix

www.fanvibe.com

Faites-vous voir en streaming!

L’Internet nous permet maintenant des possibilités énormes. Toutes les associations sportives peuvent maintenant avoir leur site Web, leur blogue, leur page Facebook, leur compte Twitter et ainsi de suite. Toute cette panoplie d’outils permet même à la plus petite des associations sportives de communiquer avec ses fans, mais il y a plus!

Au lieu de simplement publier vos résultats sur la toile, que diriez-vous de pouvoir diffuser vos événements en direct pour vos fans? C’est maintenant facile et relativement aisé avec justin.tv. Oui oui, le même justin.tv que je vous ai recommandé pour regarder le Super Bowl en streaming.

Facile

J’ai vérifié, ce n’est pas de la fausse représentation, c’est maintenant vraiment facile de diffuser à peu près n’importe quoi en streaming. En moins de deux minutes, j’étais prêt à diffuser à partir de mon oridinateur. Vous pouvez également utiliser votre iPhone ou votre téléphone Androïd grâce à l’application mobile de justin.tv et c’est là que ça devient particulièrement intéressant.

Pourquoi ne pas diffuser votre événement sportif directement à l’aide de votre cellulaire? Je ne crois pas que tous les événements sportifs ont intérêts à être en direct sur le Web, mais pourquoi pas une finale de tournoi, un événement spécial, un moment unique, etc. Cela pourrait particulièrement plaire à grand-papa ou grand-maman qui pourrait suivre les prouesses de leur petits-fils ou petite-fille.

Vérifiez votre connexion Internet

N’oubliez pas votre connexion Internet! Si votre événement dure 4 heures, il se peut fort bien que vous dépassiez le nombre de données de téléchargement permis par votre forfait de téléphone. Vous pouvez toutefois tenter de voir avec le propriétaire des lieux si une connexion sans-fil est disponible.

Publicité

Mettre votre événement sur justin.tv c’est bien, mais avoir du monde qui le regarde, c’est mieux. N’oubliez donc pas de promouvoir votre événement par vos moyens de communications habituels, Facebook, Twitter, courriel, etc. Soyez transparent quant à l’expérience du streaming, il ne faut pas que les gens s’attendent à du matériel de qualité professionnelle. Mais ne vous inquiétez pas, même si ce ne sera pas une qualité A1, je suis persuadé que vos fans seront ravis de pouvoir suivre leurs protégés.

1, 2, 3, test

Attention, avant de commencer votre streaming, je vous suggère fortement de faire quelques tests parce que ça peut être frustrant pour certains de s’installer devant son ordinateur et d’attendre en vain une diffusion qui ne viendra pas. De plus, si votre organisation possède une certaine notoriété et crédibilité (équipe junior aaa, organisation québécoise de gymnastique, etc.), un streaming qui ne marche pas pourrait peut-être entaché votre organisation.

J’aurai beaucoup aimé vous donner des exemples d’organisations qui ont tenté l’expérience du streaming, mais je n’en connais pas, tant le phénomène est nouveau. Je vous invite donc à tenter l’expérience et m’en donner des nouvelles.

Bon streaming!

Guillaume

En première position… Le Rouge et Or de l’Université Laval!

C’est connu, il n’y a que très peu d’équipes professionnelles au Québec, à l’exception bien entendu de quelques clubs comme les Alouettes, l’Impact et le Canadien de Montréal (pas pire pour une fille 😉 ). Cette situation, déplorée par plusieurs, apporte néanmoins un élément positif : l’attrait grandissant pour le sport universitaire.

De toute évidence, les universités misent sur leurs clubs sportifs afin d’attirer de nouveaux étudiants mais également pour créer et entretenir un sentiment d’appartenance envers l’établissement.  Et évidemment, cette relation peut être entretenue via les nombreux médias sociaux, et plus particulièrement par le plus populaire d’entre eux, soit Facebook.

Les favoris du 2.0

Certaines universités tentent définitivement de s’implanter comme les leaders du 2.0. C’est entre autres le cas du Rouge et Or de l’Université Laval : plus de 5 800 fans sur Facebook, une web télé exclusivement destinée à promouvoir leurs athlètes étudiants, un service mobile qui permet de recevoir les pointages des différents matchs en direct, et sans oublier une toute nouvelle application iPhone! Pas étonnant que, matchs après matchs, plus de 12 000 spectateurs fidèles se présentent pour les parties de football.

Quelques pas derrières

Le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke tente lui aussi de s’implanter dans l’univers du web. Avec un Facebook très bien entretenu, un canal Vert et Or Télé sur Youtube ainsi qu’une éventuelle présence sur le mobile (scoop entendu entre les branches – ou encore lu sur une publication Facebook de page de fan Vert et Or), l’UdeS  essaie lui aussi de faire sa place dans le 2.0. Même son de cloche pour les Carabins de l’Université de Montréal qui font également bonne figure dans le monde «des Internets» avec une bonne présence Facebook ainsi qu’un canal Youtube montrant, par exemple, les joueurs de football en entraînement.

Quelques mètres derrières

Plusieurs équipes universitaires du Québec ont définitivement envahit notre quotidien grâce à différents outils web.  Ce n’est cependant pas le cas pour d’autres, comme les Patriotes de l’UQTR qui ont opté pour une page Ami plutôt qu’une page Fan, ce qui n’aide en rien à rattraper leur retard. Il y a également les Citadins de l’UQAM et les Redmen de McGill qui n’offrent qu’une présence minimale sur les réseaux sociaux, avec bien souvent des efforts diffus.

Quelques dizaines de kilomètres derrières

Et finalement, du point de vue Web participatif et création de communauté, je n’ai rien à dire pour le cas des Stingers de Concordia et des Gaiters de Bishops qui n’ont, tout simplement, aucune présence sur les médias sociaux.

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas perdre de vue que les équipes sportives universitaires représentent avant tout des institutions réputées et respectées. Chaque communication faite sur le web 2.0 doit donc être formulée avec professionnalisme et respect envers les autres institutions. Bref, il serait judicieux d’embaucher un gestionnaire de communauté pas trop fanatique de l’équipe pour laquelle il travaille ! 😉

Et vous, suivez-vous une équipe universitaire sur Facebook? Leur présence est-elle à la hauteur de vos attentes?

 

Valérie