Le blogue : un must pour les athlètes !

Le web 2.0 vient définitivement changer la donne dans la relation entre les gens ordinaires et les athlètes professionnels. En effet, une multitude de plateformes permettent maintenant de converser de façon bidirectionnelle, ce qui rend beaucoup plus faciles les contacts. Comme on a pu lire dans l’article de mon confrère, nous pouvons maintenant parler de digital superstar. Il y a bien entendu Twitter, mais les sites officiels et les blogues deviennent également des canaux de communication grandement utilisés par de nombreux sportifs célèbres.

Les gros budgets pour les grosses vedettes

Certains athlètes ont définitivement mis beaucoup d’efforts sur leur site officiel. C’est le cas notamment de Serena Williams qui propose un contenu extrêmement léché, à l’image de sa passion pour le sport et la mode. Cette icône du tennis entretient également régulièrement son blogue, disponible via son site, où des dizaines et des dizaines d’admirateurs laissent à chaque billet des commentaires d’encouragement. Même son de cloche pour le site officiel du célèbre David Beckham qui propose des vidéos exclusifs, des photos ainsi que des actualités. Malheureusement, les interactions ne sont pas possibles avec la vedette internationale de soccer.

Coup de cœur !

Les athlètes québécois sont eux aussi très impliqués envers leurs fans, et je dirais même davantage que les grandes vedettes. J’ai notamment eu un coup de cœur pour Alexandra Wozniak qui publie avec une très grande sincérité des nouvelles sur sa vie professionnelle (du moins, si c’est son équipe qui publie, cela est extrêmement bien fait). Les fans peuvent donc entretenir une relation privilégiée avec l’athlète, en laissant eux aussi des commentaires.

Une belle occasion manquée !

Quant à la section blogue de Joannie Rochette, il y a malheureusement absence d’intimité étant donné que la majorité des billets sont tirés des différents communiqués de presse émis par l’équipe de l’athlète. Ce froid laisse donc les visiteurs avares de commentaires, qui sont d’ailleurs impossibles sur le site. Même si la jeune femme est présente sur Facebook et Twitter, il est dommage que cet outil ait été délaissé, d’autant plus que Joannie a su s’attirer un important capital de sympathie dans la dernière année.

Et vous, est-ce que les blogues d’athlète vous donnent l’impression d’avoir une relation privilégiée avec eux?

Valérie

Publicités

Abonnons-nous aux tweeteux sportifs!

De nos jours, les athlètes professionnels de haut niveau sont beaucoup plus que des athlètes; ils sont maintenant de véritables de stars ! Inhérent au statut de vedette vient également une importante demande pour le scoop, la grosse nouvelle et les potins de la part de leurs fans. Ces athlètes se retrouvent donc  « forcées » d’entretenir une certaine relation avec leur public, et le web, plus particulièrement Twitter, se révèle un excellent canal de communication pour y arriver.

 

Twitter, place publique pour les athlètes

Les grands honneurs reviennent définitivement au très imposant joueur de basketball Shaquille O’Neal, ex-aequo avec le cycliste Lance Armstrong, 2 personnalités extrêmement pesantes sur Twitter avec chacun un nombre impressionnant de followers (respectivement  3 445 000 et 2 700 000). Même son de cloche pour le pro skater Tony Hawk, et la célèbre joueuse de tennis Serena Williams. De toute évidence, les «twitteux» sont intéressés aux opinions de leur star fétiche, même si leurs commentaires sont très souvent d’ordre promotionnel.

 

Les Québécois dans le dernier peloton

Comme dans de nombreuses sphères d’affaires et/ou technologiques, le Québec tentent de suivre, quelques pas à l’arrière, les tendances américaines et mondiales. En effet, la nouvelle tendance «Twitter» utilisée par les athlètes internationaux n’est définitivement pas généralisée chez nos athlètes québécois. Que ce soit Alexandre Despatie, Charles Hamelin, Alexandra Wozniak ou encore Alexandre Bilodeau, aucun ne possède de compte Twitter. Comme à l’habitude, il y a bien entendu quelques exceptions à la tendance. Il y a notamment la patineuse Joannie Rochette qui entretient généreusement son compte afin d’informer ses fans de ses résultats en compétitions, ses déplacements ainsi que quelques anecdotes personnelles. Même utilisation de Twitter de la part de Georges St-Pierre, avec plus de 105 000 «followers», ainsi que pour Chantale Petit-Clair qui tweet des tranches de vie.

Personnellement, je me suis créé un compte Twitter spécialement pour suivre cette bande d’athlètes. Malheureusement, la guêpe du micro-blogging ne m’a pas encore piqué. Et vous, êtes-vous sur Twitter ? Pour quels motifs ?

Valérie